Détecteurs d’ondes gravitationnelles

Edwards se met au service de la détection des ondes gravitationnelles

Oscillations de la courbure de l’espace-temps

Gravitational Waves

Il est essentiel que les observatoires abritant les interféromètres soient parfaitement propres et extrêmement stables. L’ensemble des interféromètres doivent présenter une optique aussi parfaite que possible. Le moindre gaz résiduel risquant d’influer sur les mesures, le faisceau lumineux doit fonctionner dans des conditions de vide très poussé.

XDS Dry Scroll Pump

En Italie, l’interféromètre Virgo s’appuie depuis plus de 10 ans sur les pompes à spirales XDS d’Edwards. Ce détecteur d’ondes gravitationnelles est composé de deux tubes d’une longueur de 3 km et d’un diamètre de 1,2 m chacun. Ces conduites sous vide très poussé sont ainsi les plus importantes d’Europe et les deuxièmes dans le monde. Grâce à leur conception innovante et à leur solidité, les pompes à spirales sèches XDS s’intègrent aisément dans diverses configurations expérimentales, notamment l’évacuation préalable et l’étuvage de vastes chambres.

Edwards applications and derivatives team

Voilà plus de 20 ans que les deux observatoires LIGO établis aux États-Unis, les premiers à avoir détecté des ondes gravitationnelles, font confiance à Edwards en utilisant ses pompes sèches sans huile et ses pompes turbomoléculaires à suspension magnétique STP.