Edwards devient membre fondateur du MIT.nano

Edwards devient membre fondateur du MIT.nano

Chelmsford, Massachusetts (23 juillet 2019) – Dans sa volonté de jouer un rôle de premier plan dans le développement de nouvelles technologies à l’échelle nanométrique, Edwards, l’un des principaux fabricants de solutions de vide et de traitement de gaz, devient membre fondateur du consortium MIT.nano du MIT au travers d’un investissement en équipements et en personnel.

Le MIT.nano consiste en un laboratoire de 20 000 m2 dédié à la caractérisation et à la fabrication de matériaux, de structures, de dispositifs et de procédés à l’échelle nanométrique. La recherche à l’échelle nanométrique (c’est-à-dire à environ 1/100 000 de l’épaisseur d’un cheveu humain) requiert un environnement hautement spécialisé et doté d’équipements spécifiques. Pas moins d’un quart des activités de recherche du MIT dépend actuellement de ressources de ce type.

En sa qualité de membre fondateur, Edwards fait bénéficier le consortium MIT.nano de son siècle d’expérience et d’expertise dans le domaine de la technologie du vide. « Nous sommes ravis de rejoindre le MIT.nano aux côtés de l’équipe chargée de la recherche fondamentale à l’échelle nanométrique », se réjouit Chris Bailey, vice-président de l’entité Ingénierie, Systèmes et Solutions pour semi-conducteurs chez Edwards. Et d’ajouter : « Cette activité de recherche nous permettra d’approfondir notre connaissance des nouveaux matériaux sous-tendant les progrès de la nanotechnologie et des structures 3D, deux domaines qui font l’objet d’un intérêt croissant dans le secteur des semi-conducteurs ».