Edwards lance une nouvelle gamme de pompes sèches à refroidissement par air, idéales pour les instruments scientifiques

6 septembre 2017

La transmission intelligente permet au système d’atteindre un plateau de performances amélioré avec une alimentation électrique monophasée et un fonctionnement cohérent dans le monde entier. Il existe un choix d’options de contrôle, avec un contrôle manuel, un contrôle à distance simple ou un contrôle de communication série en standard, permettant plus de flexibilité pour le fabricant de systèmes. Le mécanisme de la pompe est sans contact et sans huile, ce qui permet un fonctionnement prolongé avec une disponibilité maximale et une durée de vie allant jusqu’à cinq ans.




Lors de la mise sous vide initiale de la chambre, la protection intelligente la pompe contre les surcharges transitoire augmente la puissance d’alimentation sur une courte période, permettant ainsi la descente en pression depuis la pression atmosphérique jusqu’à la pression de fonctionnement. L’augmentation de la puissance d’alimentation initiale permet à la pompe de surmonter les charges de gaz initiales. Une fois la pression de fonctionnement atteinte, la puissance requise est moindre.




Cette nouvelle pompe monophasée est disponible en deux options, nXL110i et nXL200i, toutes deux optimisées pour les fonctions LCMS (chromatographie en phase liquide - spectrométrie de masse) et ICPMS (spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif) et capables de traiter des charges de gaz allant jusqu’à 25 slm.




« Les performances sont au cœur de notre nouvelle pompe sèche nXLi », a commenté Dave Goodwin, chef de produit principal, High Vacuum, Edwards. « Nous sommes ravis de lancer cette nouvelle gamme, basée sur la gamme de pompes sèches pour semi-conducteurs iXL d’Edwards, elles offrent la tranquillité avec des performances avérées. »




Pour plus de détails, consultez : https://www.edwards/en/our-markets/semiconductor-and-electronics/dry-pumps

Contactez-nous. Trouvez votre expert local dès aujourd’hui.